Quel est l’avantage, pour mes clients, de la double casquette “avocate ET médiatrice” ?

C’est d’avoir une personne de confiance qui les accueille alors qu’ils sont en souffrance, empêtrés dans un conflit qui n’en finit pas et que cette même personne les accompagne jusqu’à ce qu’une issue soit trouvée. 

Au fil des séances, un climat de confiance naît entre les intervenants. La médiatrice est, au fil du temps, mise au courant de la situation, des crispations, des enjeux. 

C’est ensemble que des pistes sont explorées, abandonnées pour d’autres. Parfois, on a l’impression qu’on ne va jamais trouver de solution, mais si on se montre créatifs, on y parvient très souvent. 

Jusque là, c’est la médiatrice qui a travaillé. Jusqu’à ce qu’un accord soit trouvé. Et c’est là qu’intervient le grand avantage d’être également avocate : 

Au moment de devoir mettre par écrit cet accord dans une convention, ma maîtrise du droit me permet de savoir si l’accord respecte ou non la loi. 

De plus, si cela est nécessaire – comme dans une procédure de divorce par exemple – je peux accompagner les personnes au Tribunal, dans ma fonction d’avocate. 

En conclusion, être médiatrice et avocate me permet de pouvoir accompagner mes clients tout au long de la procédure, dans un climat de confiance et de bienveillance qui se crée tout au long de la relation. 

Nous verrons dans le prochain post comment, concrètement, concilier ces deux casquettes.